jeudi 4 juillet 2013

Rester là où on a moins envie de crever qu’ailleurs.



J'avais dis un jour que je parlerais de mes amitiés inexistantes.
Autant prévenir, je vais beaucoup me plaindre.

Si j'ai su trouver l'âme sœur dans le domaine amoureux, les choses ont toujours fini par se gâter dans le domaine amical. Je dois surement être une sacré connasse que rien ne donne envie de fréquenter. (promis à la fin de l'écriture de l'article j'appelle SOS amitié) 
Pourtant je m'estime être une amie pas trop dégueulasse. Je suis capable d'écouter les gens parler de leurs problèmes pendant des heures, je pense être plutôt digne de confiance et je suis assez bon public pour les blagues de merde (même si ces derniers temps mon humour est devenu de plus en plus difficile à satisfaire). Mais les gens finissent toujours par me décevoir. Je ne parle même pas d'immenses déceptions, j'ai relativement été épargnée par les personnes qui te caressent la joue tout en te poignardant dans le dos. Les ami-e-s que j'ai eu au cours du temps finissent toujours par être trop ci ou trop ça.

Si je fais le compte, j'ai du accorder ma confiance (cette formule fait très auto-suçage ou c'est moi ?) à quatre personnes au cours de ma vie. La première s'est éloignée on ne sait trop comment, et du jour au lendemain elle n'était plus là. La seconde a fini par ne plus me correspondre, parce que je me suis surement beaucoup trop posé de questions ces deux dernières années. Parce que je pense sincèrement avoir beaucoup évolué (pour le meilleur j'espère) et que je ne pouvais plus rester si proche d'une personne qui me rappelait tant le passé. Aux deux dernières je parle encore, mais on est à des lieues de la flamme des débuts.
Cette année j'ai rencontré ou appris à connaitre quelques très belles personnes, avec qui j'ai énormément aimé passer du temps. Mais je n'arrive pas à les considérer comme des ami-e-s.

Je dois surement bien trop placer d'espoir dans ce mot, idéaliser la chose. Pourtant ça ne me semble pas tellement demander de trouver quelqu'un avec qui je partagerais des goûts, des passions, des valeurs. Quelqu'un qui me ressemble un peu mais qui serait assez différent pour m'apporter du bon. Quelqu'un en qui je placerais assez de confiance pour ne plus seulement écouter mais aussi parler de moi, me raconter.


Sinon,

• J'ai commencé Breaking Bad et bon dieu (qui?) cette série est géniale !
• J'ai (ma maman d'amour) acheté la robe de mes rêves qui coûte normalement la ridicule somme de 95€, on nous prend vraiment pour des jambons. Donc merci les soldes, ça aura été ma seule mais merveilleuse trouvaille. Je tiens à préciser que ça doit faire facile 6 ans que je n'ai pas porté une pièce à dominante de blanc. (et en plus j'imagine que pas mal de monde doit la trouver immonde parce qu'elle était quand même soldée à 60%. TANT PIS.)
• J'ai commencé mon job d'été et c'est l'horreur donc je ne vais pas en parler plus que ça ici.
• J'ai hâte de commencer à regarder la nouvelle saison de Skins. Je me suis refait les 4 premières saisons récemment et j'ai été étonnée de voir que le souvenir que j'en avais ne correspondait pas vraiment à ce que j'en ai vu cette fois ci avec des yeux un chouïa plus matures.
• Je n'en peux plus d'attendre la fin du mois et le W:O:A.
• Ça :


Voilà.

11 commentaires:

  1. Cet article, je pense que j'aurais pu l'écrire. Je n'ai pas toujours été une amie extraordinaire mais je pense m'être comportée décemment, et avoir toujours été plus ou moins déçue. Puis ma vision de l'amitié ne correspond pas à celle de mes proches je pense.

    Avoir une bonne amie me manque terriblement, même si ça fait un peu inadaptée sociale vu sous cet angle ; ou même "dis, tu veux être mon amie ?"

    Sinon, j'aime bien cette robe moi, même si j'ai mis une bonne minute à capter quel était le motif...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ressens la même chose.
      En tout cas je suis terriblement jalouse des gens qui savent quel numéro composer quand ils ont besoin de sortir, de boire un coup, ou de parler.

      Ça la rend encore plus géniale à les yeux :)

      Supprimer
    2. C'est clair que ça donne envie, il y a des fois je me sens même stupide à ressentir de la peine lorsque je vois des groupes de filles qui ont l'air réellement soudé, et des amies qui partagent tout. En plus tu as l'air d'être une personne formidable et j'adorerais te côtoyer en vrai, ça doit être bien plus enrichissant que les maigres relations que je tisse avec deux ou trois quasi-inconnues de mon entourage.

      Bref, c'est rageant. A croire que l'amitié est encore plus difficile à obtenir que l'amour (et quand je vois que mon copain lui aussi peine à garder des relations stables avec ses potes, je me dis que c'est peut-être quelque chose de plus courant qu'il n'y paraît.)

      Supprimer
    3. Je te retourne le compliment :) j'ai d'ailleurs la nette impression que c'est très très récurent que je croise au détour du net des personnes avec qui il me semble que je pourrais très bien m'entendre mais qui habitent toujours loin de moi... je dois faire fuir ces gens de là où je me trouve physiquement...!

      Supprimer
  2. Tu n'es absolument pas "une xonnasse que rien ne donne envie de fréquenter" bien au contraire!
    Je ne sais trop quoi ajouter, ce que je pense à déjà été dit plus haut.
    Je pense que se faire des amis ça devient de plus en plus dur. Avec tous les faux culs qu'il peut y avoir...
    Sinon ta robe est magnifique!

    Anais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah oui cette phrase était ironique, enfin j'espère :)
      Merci !

      Supprimer
  3. OH MON DIEU, j'adore cette robe! Mais alors, vraiment vraiment! Tu n'as mis le lien que de la photo de la robe, pourrais-je savoir de quel site elle provient? ça va devenir une obsession pour moi :)
    Au passage, je suis une de tes lectrices "silencieuses", je ne commente jamais mais viens régulièrement et je dois dire que cet article me parle particulièrement puisque je ressens très souvent la même chose et me pose les mêmes questions. j'envie ceux qui ont un groupe d'amis soudés qui leur ressemblent, qu'ils peuvent voir quand ils veulent en se sentant très bien et à l'aise avec eux. C'est quelque chose qui me manque. Et pour les mêmes raisons que toi d'ailleurs, je crois que je ne l'aurais pas mieux exprimé que toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai achetée sur Zalando, elle est de la marque Evil Twins :) Profites-en pendant qu'elle est en soldes, je ne me serais pas vue y mettre 90€ ^^'

      Je vois qu'on est beaucoup à ressentir la même chose, il va falloir monter une association !
      Ça fait plaisir de se savoir lue en tout cas, merci d'avoir laissé une petite trace de ton passage, n'hésite pas à recommencer ! :)

      Supprimer
  4. D'accord, je te remercie pour ta réponse (je l'avais entre temps trouvée grâce à la recherche par image héhé). Du coup je vais encore t'embêter avec une question, mais comment elle taille? Car sur des photos que j'ai pu voir, ça a l'air d'être bien large... Bref, c'était l'instant question futile!

    En effet, je crois que pas mal de gens ressentent ça mais le hasard de la vie fait qu'on ne rencontre pas toujours les bonnes personnes. J'ai souvent l'impression que les gens avec qui je pourrais très bien m'entendre ne croiseront jamais mon chemin, c'est un peu triste comme constat!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est très large en effet, ça m'a surprise quand je l'ai passée et j'ai même songé la renvoyer mais au final je mets une ceinture, ça passe très bien et c'est tout aussi joli ! Je te conseillerais bien de prendre une taille au dessous mais comme elle est aussi très courte je ne sais pas si c'est une bonne idée.

      Même chose de mon côté, je garde toujours l'espoir de tomber bientôt sur quelqu'un qui me correspondra ; un peu comme avant mes rentrées scolaires en primaire quand j'espérais qu'une nouvelle élève arrive et devienne la meilleure amie dont j'avais toujours rêvé ^^

      Supprimer
    2. D'accord, en effet elle m'a l'air très courte, pas sur que j'assume ni que ça soit flatteur sur moi mais je craque tellement sur le motif que tant pis, pas le choix, je trouverai bien un moyen ;)

      C'est drôle, je me disais plus ou moins la même chose quand j'étais petite, et même après pendant les années collège et lycée, je me demandais pourquoi j'étais juste "pote" avec les gens sans trouver personne avec qui j'avais assez de points communs pour tisser plus de liens.

      Supprimer