vendredi 5 février 2016

A moment of silence... but not one moment more.

Je me décris toujours comme quelqu'un qui lit beaucoup. C'est un semi-mensonge. En vérité, je suis quelqu'un qui, pendant une période, pouvait engloutir de gros pavés de 800 pages en 24h, mais qui a perdu cette faculté de concentration au profit du checkage de tumblr/YouTube/etc il y a quelques années.

En ce moment c'est un peu une tendance générale que de tout blâmer sur les réseaux sociaux, cette engeance du démon 2.0. Ce n'est pas ce que je souhaite communiquer en écrivant cet article, parce que je pense qu'ils sont un outil merveilleux et je reste team internet à 100%. MAIS ils faut bien l'avouer, ils ont volé ma capacité à me concentrer sur les caractères imprimés. C'était un peu devenu une fatalité. Deux pages, je checke twitter, deux pages, je checke instagram, je balance mon portable au loin et galère à finir mon chapitre, puis abandonne mon bouquin pour aller sur YouTube.


Et PUIS je suis tombée sur cet article qui parle justement de pourquoi nous ne pouvons (savons ?) plus lire, et sans rire c'était un peu la révélation pour moi.
Je vous encourage vivement à lire l'article en entier mais je trouve que ce passage résumé bien le nœud du problème :

It turns out that digital devices and software are finely tuned to train us to pay attention to them, no matter what else we should be doing. The mechanism, borne out by recent neuroscience studies, is something like this:

- New information creates a rush of dopamine to the brain, a neurotransmitter that makes you feel good.
- The promise of new information compels your brain to seek out that dopamine rush.

With fMRIs, you can see the brain’s pleasure centres light up with activity when new emails arrive.
 

So, every new email you get gives you a little flood of dopamine. Every little flood of dopamine reinforces your brain’s memory that checking email gives a flood of dopamine. And our brains are programmed to seek out things that will give us little floods of dopamine. Further, these patterns of behaviour start creating neural pathways, so that they become unconscious habits: Work on something important, brain itch, check email, dopamine, refresh, dopamine, check Twitter, dopamine, back to work. Over and over, and each time the habit becomes more ingrained in the actual structures of our brains.
 

How can books compete?

En gros, nous sommes addicts à l'information nouvelle, constante, et simplement lire une histoire n'est pas suffisant pour apporter ce rush de dopamine qui contente notre cerveau. Pour quelqu'un comme moi qui est habituée à checker les différents flux que je suis très régulièrement, ça demande un effort conscient de ne penser qu'au livre, rien qu'au livre, se raisonner et se dire que ces tweets seront toujours là dans quelques heures et que non je n'ai pas besoin de tout savoir tout de suite.

Comme j'ai envie de lire plus, et pas seulement pour conserver mon titre de bookworm mais parce que j'aime ça et que le plaisir de me plonger longuement dans des bouquins me manque, j'ai décidé de me lancer un petit challenge. Cette année je veux lire au moins deux livres par mois. C'est peu, mais ça ne doit pas être loin du double de ce que j'ai lu l'année dernière ! Un bon début, donc.

J'ai créé une nouvelle page pour y inscrire mes lectures terminées, en cours, et pourquoi pas les ouvrages que j'aimerais lire prochainement. J'aimerais aussi faire plus d'articles reviews de livres, même si je ne suis pas certaine d'être la meilleure critique littéraire.
Je commence directement aujourd'hui par certaines de mes lectures de janvier !



• De Bons Présages, Neil Gaiman, Terry Pratchett

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en me lançant dans ce livre, je ne me souvenais même plus vraiment du résumé... Un livre sur l'Apocalypse ? Ok.
On y suit entre autre les pérégrinations d'un ange, d'un démon, de la descendante d'une prophétesse, d'un inquisiteur, des quatres chevaliers de l'apocalypse, du fils de Satan...  tout un programme. J'ai souvent du mal à apprécier pleinement les livres au ton parodique, mais celui-ci avait juste ce qu'il fallait de sarcasme pour me plaire, ainsi qu'une critique de la société et de la religion délicieuse à lire.
J'ai adoré les personnages de Rampa (ou Crowley) et Aziraphale et leur amitié improbable, leurs apparitions étaient de loin mes passages préférés du livre. J'ai par contre eu beaucoup de mal à accrocher aux Eux, j'ai trouvé que les passages leur étant consacrés cassaient le rythme autrement rapide et entraînant du livre.
En conclusion j'ai quand-même beaucoup aimé et je suis contente d'avoir rayé ce titre qui était depuis bien trop longtemps dans ma liste à lire.

• Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? Philip K. Dick

J'ai commencé par regarder Blade Runner, le film tiré de ce roman, et j'en suis ressortie avec beaucoup de frustration - même s'il m'a beaucoup plu. J'ai trouvé que le tout manquait d'explication, de pourquoi. Il ne m'a fallu que quelques jours après ce visionnage pour me décider à me lancer dans dadoel et pour le coup, je suis comblée. Même avec le film aussi frais dans ma mémoire j'ai eu l'impression de redécouvrir toute l'intrigue. Toute la partie sur les animaux, leur rareté, le privilège d'en posséder, donnait une toute autre dimension au personnage de Rick et ça m'a permis de vraiment m'attacher à lui. Le propos sur l'empathie a beaucoup résonné en moi, ainsi que la réflexion sur ce qui donne vraiment leur humanité aux humains.
En bref j'ai passé un très bon moment, je conseille cette lecture à toutes les personnes qui ont vu et aimé Blade Runner et je me ferai moi-même un plaisir de le relire dans quelques temps.

____________________

Voilà un pavé, un. J'ai écrit la première partie de cette article il y deux semaines environ, et je me rends compte que ce n'était donc pas si difficile de privilégier les livres au reste. Je pense que c'est une tendance générale chez moi en ce moment que de m'éloigner un peu du net ce qui n'est sûrement pas plus mal. N'hésitez pas à partager vos avis sur les livres dont j'ai parlé si vous les avez lu, et peut-être votre expérience quant à cette difficulté de ce concentrer sur tout ce qui n'est pas sur un écran. Rassurez-moi, dites-moi que je ne suis pas seule ! ;) xx

4 commentaires:

  1. Cet article m'a énormément impactée aussi, comme si je n'avais jamais vraiment saisi l'origine de mon manque de lecture. De façon plus générale, ça m'a fait prendre plus conscience de pourquoi j'actualisais un peu trop souvent Twitter, par exemple. Je me force à me déshabituer à ce microshoot de dopamine, rien que le fait d'identifier ce comportement aide déjà à essayer de s'en affranchir.

    Pour la lecture, le conseil de l'auteur fonctionne bien pour moi : se bloquer du temps de lecture dédié à cette activité uniquement, loin de toute autre source d'information immédiate. Dans le métro, chez soi au lit, ... C'est une activité à prendre à part entière, et non comme du remplissage.

    Bon courage dans ta démarche, on se retrouve lors d'un prochain bilan pour échanger nos expériences de désintox ? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui clairement ! Maintenant quand je m'apprête à ouvrir twitter ou autre, je me pose la question du temps passé depuis la dernière fois que je l'ai fais, si ça en vaut vraiment la peine et si il n'y a pas autre chose que je préfèrerais faire. Mine de rien, j'ai l'impression d'avoir déjà réduit mon 'addiction' même si il y a encore du chemin à faire.

      Bon courage à toi aussi, on va y arriver !

      Supprimer
  2. Je fais face au même problème de concentration, mais d'une manière un peu différente puisque actualiser des sites internet est une activité assez secondaire chez moi.
    Je me surprend à interrompre ma lecture pour regarder dans le vague à penser à autre chose, voire de continuer à lire tout en pensant à autre chose donc sans intégrer un seul mot de ce qui défile sous mes yeux(et ça m'oblige a revenir quelque lignes/paragraphes/pages en arrière quand je reviens à la réalité).
    Avant je passais sans problème des nuits complètes à lire sans relever le nez de mon bouquin. J'ai arrêté de lire pendant une longue période, et quand je m'y suis remise j'ai constaté ce problème.

    Ça dépend fortement du livre que je lis : un livre palpitant que je lis pour la première fois passera tout seul même s'il fait 800 pages, aucun problème. Le monde peut même s'écrouler autour de moi, il y a des chances pour que je ne le remarque pas. Pas plus tard que la semaine dernière j'ai oublié de descendre du train tellement j'étais absorbée par ma lecture...

    Mais j'ai beaucoup de mal à trouver de nouveaux livres qui sont assez intéressants pour m'absorber comme ça, alors mon attention a du mal à rester sur le livre. Je ne suis pas concentrée, ou l'histoire ne va pas assez vite, ou que sais-je encore... alors je finis par le poser et faire autre chose.

    C'est peut être lié au problème que tu décris, internet nous a habitué à des informations courtes et faciles à intégrer : des articles, des images, des vidéos, des le cerveau se calque sur ce format et rechigne à retourner à quelque chose de plus complexe : il faut se plonger dans la lecture pour un temps plus long, imaginer ses propres images à poser sur les mots, il n'y a pas de rétro éclairage pour garder l’œil éveillé... Pourtant c'est ce qui fait toute la saveur de la lecture ^^

    Sinon, je suis une très grande fan de Blade Runner mais je n'ai toujours pas lu le livre dont il est tiré, je vais y remédier :)

    En tout cas j'ai hâte d'avoir ton avis sur tes lectures, je suis en manque de bons livres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je pense que ce problème de concentration s'étend au delà chez moi aussi, notamment ce dont tu parles cet à dire lire en pensant complètement à autre chose !

      Peut-être que ça vient aussi des livres eux-mêmes en effet. Dernièrement j'ai lu des livres que j'ai adoré mais qui demandaient un gros effort pour vraiment rester "dedans", alors que le dernier livre que j'ai lu était très fluide et je n'ai eu aucun mal à le finir très rapidement.

      En tout cas ça demande toujours plus d'efforts de lire que d'être devant un écran ^^


      Je te conseille la lecture du livre de Blade Runner en effet ! J'aimerais beaucoup avoir ton avis !

      Supprimer